incommode

  • 161 POU — s. m. Insecte parasite qui s attache à plusieurs espèces d animaux. Les cochons, les sangliers, et la plupart des oiseaux, sont sujets aux poux.   Il se dit, particulièrement, Des insectes de ce genre qui s attachent au corps de l homme, et qui… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 162 PRÉCIEUSE — s. f. Femme qui est affectée dans son air, dans ses manières, et principalement dans son langage. C est une précieuse. Il n est rien de si incommode qu une précieuse. Ce mot, dans l origine, ne se prenait pas en mauvaise part comme aujourd hui.… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 163 PUER — v. n. (Ce verbe n est usité qu à l infinitif, au présent, à l imparfait, au futur de l indicatif et au conditionnel présent. Je pue, tu pues, il pue ; nous puons, vous puez, ils puent. Je puais. Je puerai. Je puerais. ) Sentir mauvais. Cette… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 164 RAPPORT — s. m. Revenu, ce que produit une chose. Ce champ, cette vigne, ce pré est d un grand rapport, d un bon rapport. Cette terre est de meilleur rapport que l autre.   Être en rapport, en plein rapport, se dit D une propriété, d un champ, etc., qui… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 165 RÉGIME — s. m. Ordre, règle dans la manière de vivre, par rapport à la santé. Il observe un régime bien incommode. Peu de personnes s accommoderaient de cette sorte de régime. Il suit un bon régime. Il vit sans aucun régime. Le régime de vie doit être… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 166 RÉPERTOIRE — s. m. Inventaire, table, recueil où les choses, les matières sont rangées dans un ordre qui fait qu on les trouve facilement. Avec mon répertoire, j aurai bientôt trouvé ce que vous me demandez. Un registre sans répertoire est fort incommode. Je… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 167 RETRANCHEMENT — s. m. Suppression de quelque partie d un tout. Le retranchement d une partie de sa pension, de ses appointements le gêne, l incommode fort. La réforme du calendrier s est faite par un retranchement de dix jours, en l année 1582, sous le… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 168 RÉVERBÉRATION — s. f. Réfléchissement, réflexion. Il ne se dit guère que De la lumière et de la chaleur. Les rayons du soleil ne viennent jamais dans cette chambre que par réverbération. La chaleur qui vient par réverbération est souvent très incommode. La… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 169 RHUME — s. m. Espèce de fluxion causée par l irritation ou par l inflammation de la membrane muqueuse qui tapisse la gorge, et accompagnée de toux, d enrouement, d expectoration, quelquefois d un peu de fièvre. Grand rhume. Gros rhume. Rhume opiniâtre.… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 170 RUPTURE — s. f. Fracture, action par laquelle une chose est rompue ; État d une chose rompue. La rupture d une porte, d un coffre, d un cabinet, etc. La rupture d un os, d une veine, d une artère, d un tendon. RUPTURE, signifie quelquefois, Hernie,… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 171 SANG — s. m. Liqueur rouge qui circule dans les veines et dans les artères de l homme et des animaux vertébrés. Sang artériel. Sang veineux. Sang hémorroïdal. Sang menstruel. Sang aqueux. Sang extravasé. Sang caillé. Le sang coule, circule dans les… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 172 SECOUER — v. a. Remuer quelque chose fortement et à plusieurs reprises, en sorte que toutes les parties en soient ébranlées. Secouer un arbre pour en faire tomber les fruits. Secouez cette branche. Ce cheval a un trot qui secoue rudement son homme. Secouer …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 173 SITUATION — s. f. Assiette, position d une ville, d une place de guerre, d une maison, d un château, d un jardin, etc. Belle situation. Situation avantageuse, commode, agréable. Voilà une vilaine situation. Cette ville est dans une situation favorable au… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 174 SOUFFRIR — v. n. ( Je souffre, tu souffres, il souffre ; nous souffrons, vous souffrez, ils souffrent. Je souffrais. Je souffris. Je souffrirai. Etc. ) Pâtir, sentir de la douleur. Il souffre beaucoup. Souffrir cruellement. Il souffre comme un damné.… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 175 SOUTENIR — v. a. (Il se conjugue comme Tenir. ) Porter, appuyer, supporter une chose. Cette colonne soutient tout le bâtiment. Cette pièce de bois soutient la charpente. Cet arc boutant soutient cette muraille. Prêter la main à quelqu un pour le soutenir,… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 176 SUJÉTION — s. f. Dépendance, état de ce qui est astreint, de ce qui est obligé à quelque chose, à quelque nécessité. Vivre dans la sujétion. Tenir dans la sujétion. S affranchir de la sujétion. Demeurer dans la sujétion qu on doit aux lois. La sujétion aux… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 177 TENIR — v. a. ( Je tiens, tu tiens, il tient ; nous tenons, vous tenez, ils tiennent. Je tenais. Je tins. J ai tenu. Je tiendrai. Je tiendrais. Tiens, tenez. Que je tienne. Que je tinsse. Tenant. Tenu. ) Avoir à la main, avoir entre les mains. Tenir un… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 178 TITILLATION — s. f. (On prononce les L, mais sans les mouiller.) Légère agitation qui se remarque dans certains corps. Un mouvement de titillation. La titillation de la fibre.   Il signifie aussi, Chatouillement. Une titillation agréable. Une titillation… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 179 TOUFFEUR — s. f. Exhalaison chaude qui saisit en entrant dans un lieu où la chaleur est extrême. Touffeur incommode. J ai senti en entrant une touffeur insupportable. Il est familier …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 180 TRAIN — s. m. Allure. Il se dit principalement Des chevaux et des autres bêtes de voiture. Le train de ce cheval est doux, est incommode, est rude. Ce cheval va grand train, bon train. Il a un grand train.   Ce cheval n a point de train, Il n a point d… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)