incommode

  • 141 LOGEMENT — s. m. Il signifie, en général, Le lieu où on loge, et plus particulièrement, Le domicile habituel, le lieu où on habite ordinairement. Je voudrais trouver un logement pour la nuit. Où est son logement ? Où a t il son logement ? Il a son logement… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 142 MAIN — s. f. Partie du corps humain, qui est à l extrémité du bras, qui s étend depuis le poignet jusqu au bout des doigts, et que sa conformation rend propre à toute sorte d actions et d ouvrages. La main droite. La main gauche. Le creux, le dedans, la …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 143 MALAISE — s. m. État incommode du corps, dans lequel les fonctions, sans être assez dérangées pour qu il y ait maladie, ne s exécutent pas avec une pleine liberté. Avoir du malaise. Sentir un grand malaise. Fig., Être dans le malaise, Être à l étroit, être …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 144 MALAISÉ — ÉE. adj. Difficile. Cela n est pas si malaisé que vous croyez. Il est malaise de faire telle chose. Il est malaisé à gouverner. Il est bien aisé de censurer cet ouvrage, mais malaisé de faire mieux.   Il signifie aussi, Incommode, dont on ne peut …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 145 MARINGOUIN — s. m. Nom donné par les voyageurs à des insectes qui paraissent appartenir au genre des Cousins. Dans cette colonie on est fort incommodé des maringouins …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 146 MAUVAIS — AISE. adj. Le contraire de Bon. Il se dit Des choses, tant physiques que morales, qui ont quelque vice ou quelque défaut essentiel. Mauvais pain. Mauvais vin. Mauvaise eau. Mauvais repas. Mauvaise chère. Mauvais habit. Mauvais chemin. Mauvais… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 147 MÉPHITISME — s. m. Exhalaison incommode et souvent pernicieuse …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 148 MORFONDRE — v. a. Refroidir, causer un froid qui incommode, qui pénètre. Ce vent vous morfondra. Ne dessellez pas sitôt ce cheval, de peur de le morfondre.   Il s emploie aussi avec le pronom personnel. Vous vous morfondez dans ce jardin .  Il signifie,… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 149 NE — Mot qui rend une proposition négative, et qui précède toujours le verbe. On l accompagne souvent de Pas ou Point, ce qui donne lieu de placer ici diverses observations.  On peut indifféremment mettre Pas et Point devant ou après le verbe, s il… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 150 NÉCESSITÉ — s. f. Il se dit proprement de Tout ce qui est absolument nécessaire, et indispensable ; et il se prend dans une signification plus ou moins étroite, suivant les choses dont on parle. Ainsi on dit : C est une nécessité de mourir, La mort est… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 151 ONÉREUX — EUSE. adj. Qui est à charge, qui est incommode. Condition onéreuse. Succession, tutelle onéreuse. Charge onéreuse. Cela lui est onéreux. Il n a point voulu accepter ce don, ce legs, parce qu il lui était onéreux. Le voisinage de ces gens là est… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 152 ÔTER — v. a. Tirer une chose de la place où elle est. Il se dit quelquefois en parlant Des personnes et des animaux. Ôtez cette table de là. Ôtez moi tous ces papiers. Il a ôté tous les meubles de la maison. Ôtez les chevaux de la voiture. Ôtez cet… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 153 PERSÉCUTANT — ANTE. adj. Qui se rend incommode par ses importunités. C est l homme du monde le plus persécutant. Vous êtes bien persécutant. C est une femme fort persécutante. Il a des créanciers fort persécutants …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 154 PERSÉCUTER — v. a. Vexer, inquiéter, tourmenter par des voies injustes, par des poursuites violentes. Persécuter les gens de bien. Les empereurs qui ont persécuté les chrétiens.   Il s emploie figurément et au sens moral. Ses remords le persécutent. La… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 155 PERSÉCUTEUR — TRICE. s. Celui, celle qui persécute. Néron fut un des plus grands persécuteurs des chrétiens. Le persécuteur de l innocence. Elle fut la persécutrice des gens de bien.   Il se dit aussi, par exagération, d Un homme pressant, incommode, importun …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 156 PESER — v. a. (Au futur, Je pèserai, et au conditionnel, Je pèserais. ) Examiner la pesanteur d une chose, la conférer avec un poids certain, réglé et connu. Peser de la viande. Peser du pain. Peser des ballots. Peser une pièce d or. Peser avec des… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 157 PÉTULANCE — s. f. Qualité de celui qui est pétulant. Avoir beaucoup de pétulance. Parler avec beaucoup de pétulance. La pétulance de ses mouvements incommode et inquiète tous ceux qui l entourent …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 158 PICOTEMENT — s. m. Impression incommode et un peu douloureuse, qui se fait sentir sur la peau, sur les membranes. Sentir des picotements par toute la peau, par tout le corps. Éprouver des picotements dans la poitrine, dans la gorge …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 159 POLITESSE — s. f. Certaine manière de vivre, d agir, de parler, civile et honnête, acquise par l usage du monde. Avoir de la politesse. Il est d une grande politesse. On remarque une grande politesse dans tout ce qu il dit, dans tout ce qu il fait. Il a du… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • 160 POSTURE — s. f. État, situation où se tient le corps ; manière dont on tient son corps, sa tête, ses bras, ses jambes, etc. Posture commode, incommode, libre, naturelle, forcée, gênée, contrainte, indécente, ridicule. Voilà un homme qui est dans une… …

    Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)